Category Archives for Magazine

Comment installer une barre de douche ?

Comment installer une barre de douche ?

Une salle de bain est équipée de plusieurs accessoires parmi lesquels on retrouve les robinets, le lavabo, le mobilier et l’incontournable barre de douche. Utilisée pour maintenir la douchette, cette dernière a depuis longtemps passé le cap de simple élément de mode grâce aux multiples avantages qu’elle offre. Elle permet en effet d’ajuster la hauteur du pommeau, mais aussi de fixer certains éléments tels que le porte-savon.

La barre est disponible en acier ou en inox et est généralement fixée au mur. Bien que posée généralement par des professionnels, il vous est possible de l’installer par vous-même, pour peu que vous soyez bricoleur. Zoom sur les différentes étapes nécessaires à son installation !

Préparation du matériel

Avant de vous lancer dans cet exercice, il est important de rassembler à côté les outils qui seront utiles pour poser la barre. Si vous êtes déjà bricoleurs, vous possèderez sans doute les ustensiles dont vous aurez besoin dans votre boite à outils. Vous devez donc disposer de :

  • Un marqueur ou un crayon pour noter les emplacements des vis ;
  • Une bande adhésive destinée au masquage ;
  • Une perceuse électrique, ainsi que les différentes mèches nécessaires pour percer le carrelage et le béton ;
  • Des vis pour la fixation murale et les chevilles adaptées à leur taille ;
  • Un produit d’étanchéité en silicone ;
  • Un tournevis.

Regrouper les éléments à installer

Il s’agit à cette étape de vérifier l’état du kit constitué par la barre, les embases de fixation murale, les chevilles de fixation et le support de pommeau réglable. Cette précaution vous permettra d’éviter la recherche d’un élément manquant au cours de l’installation.

Installation de la barre

Ce travail se fait en plusieurs phases :

  • Il faudra à la première étape positionner la barre à la hauteur qui permettra à tous les membres de la famille de l’utiliser aisément. Ce positionnement permettra d’identifier les intersections du carrelage qui sont proches des extrémités. Pour réussir à centrer la barre de douche, il est recommandé de marquer le centre de la robinetterie et de reporter ensuite ces repères en se servant d’un niveau ;
  • Il faut ensuite se servir d’un crayon pour marquer les différentes intersections des carreaux qui sont proches des fixations. Il est important de faire attention à la verticalité lors de cette opération ;
  • Selon le type de mur que vous avez en face de vous, il faut équiper la perceuse d’une mèche adéquate pour percer un trou dans la paroi, puis le remplir de silicone. Les chevilles seront ensuite insérées dans ces réservations ;
  • A ce niveau, il faudra fixer l’embout en plastique de la partie haute dans le mur. Par la suite, il faudra insérer la barre dans l’embout de la partie basse. Lorsque ces conditions sont remplies, il faut poser l’œil de la barre en face du témoin de l’embout du support haut avant de fixer la barre. Il est important à cette étape de positionner la barre de manière à disposer la porte-douchette à droite ;
  • Il faut fixer le support bas, puis positionner les caches du support en vous assurant d’aligner les rainures.

Installation du flexible et de la douchette

Avant d’effectuer cette opération, il est important de vérifier la présence des joints dans le flexible. Au cas échéant, il faudra ajouter un joint en fibre ou en caoutchouc.

Vous devrez alors visser la première extrémité du flexible qui correspond au petit embout sur le robinet de douche. En protégeant le raccord avec un chiffon, il vous faudra serrer à la main puis bloquer avec une pince. L’autre extrémité qui correspond au grand embout sera fixée sur la douchette à la main aussi avant d’être bloquée à la pince.

À la fin de l’opération, il est recommandé de vérifier le fonctionnement de l’installation.

Comment enlever le calcaire sur des vitres ?

DSi vous êtes habitué à faire vous-même l’entretien de vos vitres, vous avez sûrement déjà une fois été confronté à la pénible tâche que consiste l’enlèvement du calcaire qui s’y incruste. Arrivez-vous à le faire facilement ? Dans la majorité des cas, ce n’est pas une mince affaire. Voici pour vous aider toutes les bonnes techniques et astuces pour enlever efficacement le calcaire de vos vitres. Focus !

Quels sont les produits à privilégier ?

Il existe de nombreux produits de nettoyage réputés très efficaces pour nettoyer vos vitres. Mais, la réalité est qu’ils ne sont pas tous efficaces pour éliminer à la racine les traces de calcaires. Voici donc quelques produits dont l’efficacité est quasiment certaine lorsque vous en faites l’usage approprié.

Les produits spéciaux à acheter

Vous trouverez dans le rayon entretien et nettoyage de votre supermarché ou de la boutique du coin des produits d’entretien très efficaces que vous pouvez acheter et utiliser directement pour enlever le calcaire de vos vitres. Vous pouvez utiliser par exemple :

  • de l’acétone (imprégner un linge d’acétone pour nettoyer la vitre) ;
  • de l’acide citrique (utiliser un litre d’eau chaude mélangé à quelques gouttes d’acide citrique et un chiffon, se munir impérativement de gants) ;
  • de détartrant w.c. (vaporiser sur la vitre avant de nettoyer avec un linge propre) ;
  • du blanc de Meudon (appliquer la pâte mélangée à de l’eau et de l’alcool sur la vitre avant de nettoyer avec un chiffon).

Les produits maison que vous pouvez utiliser

Si vous ne voulez pas aller acheter des produits spécifiquement dans l’optique de lutter contre le calcaire sur vos vitres, vous pouvez tout simplement utiliser quelques produits que vous avez sûrement chez vous et qui offrent un rendement tout aussi satisfaisant. Découvrons-les :

  • une mixture de bicarbonates, d’huiles de citron, de vinaigre et d’eau chaude (préparer la mixture, secouer et vaporiser sur la vitre avant de nettoyer avec un chiffon microfibre) ;
  • une mixture de vinaigre et d’huile (ajouter quelques gouttes d’huile de salade à du vinaigre blanc et imbiber un linge avec la solution pour effectuer le nettoyage) ;
  • le liquide de rinçage du lave-vaisselle (vaporiser sur la vitre avant de nettoyer avec un chiffon microfibre) ;
  • une mixture de pierre d’argile et d’alcool (ajouter quelques gouttes d’alcool à la pierre d’argile puis utiliser un chiffon propre pour humecter le mélange et nettoyer la vitre).

Quelles sont les meilleures méthodes et astuces en nettoyant ?

Une fois que vous avez trouvé les produits nécessaires, il est également important d’adopter la méthode de nettoyage idéale pour avoir le rendement escompté. Ici, votre allier principal sera le papier journal. Il suffit de le frotter sur la surface tachée de calcaire, et il détache instantanément une partie du calcaire collé sur la zone ciblée. Répétez cette action autant de fois que nécessaire en mouillant le papier pour avoir un rendement encore plus prononcé dès le deuxième passage. Il vous suffira ensuite de rincer la vitre et de la nettoyer avec un chiffon bien sec et propre pour voir toutes les traces de calcaires disparaître.

Si vous optez pour un autre instrument de nettoyage (et même avec le papier journal d’ailleurs), veillez à faire de petits cercles concentriques avec votre main en frottant. Cela permet de mieux concentrer votre force sur la partie ciblée et d’en éliminer plus rapidement le calcaire. N’hésitez pas à combiner ou utiliser successivement différentes méthodes (et différents produits) si vous n’êtes pas totalement satisfait par celle pour laquelle vous optez. Vous pouvez par exemple utiliser la méthode du papier journal avec un détergent ou l’un des produits nettoyants mentionnés dans cet article.

Isolation des combles : quel matériau isolant choisir ?

isolation des combles quel materiau choisir

Vous souhaitez conserver une température constante au niveau de votre appartement en hiver comme en été. Vous devrez isoler vos combles. Cette technique contribue à réduire sensiblement l’énergie électrique consacrée au réchauffement ou à la climatisation de votre intérieur. Mais, face à la diversité des matériaux isolants disponibles sur le marché, le choix peut s’avérer compliquer. Toutefois, vous parviendrez rapidement à retenir un isolant adapté à vos attentes et à votre budget en prenant en compte leurs caractéristiques.

Les isolants de comble en laine

Selon vos moyens et les besoins à satisfaire, vous pourrez choisir entre plusieurs types de matériaux isolants en laine.

Les isolants performants à prix intéressant

La laine de verre et la laine de roche constituent des isolants efficaces et peu coûteux. Mais, ces deux matériaux ne contribuent pas véritablement à la protection de l’environnement.

Fréquemment utilisée, la laine de verre représente un bon isolant thermique et phonique. Très prisée, la laine en verre s’affiche sous forme de matelas. Elle se met en place aisément. La laine en verre demeure le matériau isolant le plus répandu en France.

La laine de roche offre également une isolation idéale. Vous pouvez l’acquérir sous forme de rouleaux, de flocons, de panneaux, etc. Vous pourrez donc utilisez pour de nombreux usages sans difficulté.

Les isolants écologiques

Les laines de bois et de mouton représentent des matériaux écologiques. Elles conviennent parfaitement pour une bonne isolation des combles. Toutefois, elles restent onéreuses.

Avec la laine de bois, vous profitez d’un isolant durable. Elle vous préserve des insectes xylophages. Elle garantit une excellente isolation thermique aussi bien en hiver qu’en été. Elle séduit par son côté naturel et son aspect assez pratique. Elle prend principalement la forme de panneau.

La laine de mouton représente également un matériau isolant écologique assez prisé. Elle ne consume pas facilement et repousse les rongeurs ainsi que les insectes. Plusieurs fabricants en proposent. Mais, faites bien attention à sa qualité, car ce type de laine existe en plusieurs qualités d’isolation. Certains fournisseurs offrent de la laine brute tandis que d’autres la mélangent à des fibres synthétiques. Vous pouvez en trouver sous forme de rouleaux ou de panneaux.

Les isolants sous forme de plaques

Le polystyrène et le polyuréthane constituent les principaux matériaux isolants disponibles sous forme de plaques.

Le polyuréthane se démarque par sa compacité, sa résistance et son étanchéité. Il assure une excellente isolation thermique. Toutefois, il ne figure pas au nombre des options écologiques.

Quant au polystyrène, il représente également un isolant assez résistant à l’humidité. Il convient particulièrement pour les surfaces planes. Il demeure une solution assez économique.

 

Autres isolants des combles écologiques

Vous pourrez également choisir entre plusieurs autres matériaux isolants tels que :

  • le chanvre
  • le textile recyclé
  • la cellulose.

Selon vos attentes et vos moyens, vous retenez un isolant des combles adapté.

Le chanvre offre aussi une excellente isolation des combles. Plus onéreux que les autres matériaux, il demeure une solution assez prisée qui garantit une isolation saine de votre habitat. Il séduit également par son côté écologique. Il présente un rapport qualité-prix assez intéressant.

Par ailleurs, vous pouvez opter pour le textile recyclé. Il se fabrique à partir de textiles recyclés combinés avec des fibres en polyester. Cet isolant de combles existe sous forme de rouleaux ou de panneaux. Il figure au nombre des solutions d’isolation écologique.

Enfin, l’ouate de cellulose représente une autre alternative pour une isolation efficace de vos combles. Conçue à partir de papiers et de journaux recyclés, elle se met en place par insufflation. Elle est recommandée pour une isolation des combles perdus. Elle constitue également un matériau isolant écologique.

Comment fonctionnent les plaques à induction ?

plaques induction comment ça marche

Les plaques à induction présentent de nombreux avantages pour la cuisine. Très pratiques, elles constituent une option de cuisson économique et performante. Toutefois, son fonctionnement demeure un mystère pour plusieurs utilisateurs. Or, une compréhension de cette technologie permettra d’exploiter plus efficacement les plaques à induction. En effet, ces dernières se démarquent très nettement des autres plaques de cuisson et fondent leur originalité sur le magnétisme.

induction plaques luxe

Les plaques à induction, une originalité indéniable

Elles se distinguent  des gazinières et des plaques chauffantes électriques par leur fonctionnement. En effet, vous ressentez rapidement la chaleur lorsque vous approchez votre main d’une flamme ou d’une plaque chauffante. Par contre, vous pouvez très bien poser votre main sur une plaque à induction que vous venez de mettre en marche sans vous brûler.

  • Dans le premier cas, les plaques citées fonctionnent par conduction. Ainsi, le récipient placé sur ces plaques chauffe sous l’effet instantané de la chaleur produite par les énergies ou les résistances électriques.
  • Dans la seconde situation, la plaque marche par induction et ne véhicule pas directement de chaleur.

fonctionnement plaques induction

Un fonctionnement basé sur du magnétisme

Le mythe de la plaque à induction s’explique par un phénomène de magnétisme.

Les préalables à l’effet par induction

En effet, une plaque à induction intègre sous son verre vitrocéramique des bobines en fil de cuivre. Dès l’allumage de la plaque à induction, ces bobines se transforment en une sorte d’aimant et créent un champ magnétique. Par ailleurs, les casseroles et poêles adaptées aux plaques à induction possèdent un revêtement conducteur tel que le métal. Ledit revêtement intègre des électrons libres.

L’effet d’induction

Dès le contact entre une plaque à induction et une casserole adaptée, le champ magnétique mis en place par l’allumage de la plaque affole les électrons libres compris dans le revêtement métallique de l’ustensile de cuisine. Le déplacement rapide de ces électrons produit du courant électrique qui génère de la chaleur pour la cuisson. Ce processus s’exécute à une très grande vitesse. Cela explique que les plaques à induction portent plus vite l’eau à ébullition que celles électriques. Grâce au procédé d’induction, la température monte vite pour une cuisson rapide et économique.

plaques induction cuisine

 

L’exigence d’ustensiles de cuisine adaptés

Sans les préalables énumérés ci-dessus, l’effet par induction ne se produit pas. Cela explique que vous puissiez poser votre main sur une plaque à induction en marche sans vous brûler. La plaque demeure froide si le champ magnétique ne détecte pas d’électron libre. En effet, le fonctionnement normal d’une plaque à induction exige des ustensiles de cuisine requis. De plus, toutes les casseroles et poêles ne marchent pas avec une plaque à induction.

Choisissez impérativement des ustensiles dont le revêtement intègre des électrons libres afin que ces derniers puissent interagir avec le champ magnétique créé par la plaque à induction. Une casserole inadaptée ne permettra pas le déclenchement de l’induction et vous ne pourrez pas produire la chaleur nécessaire pour cuisiner.

Comment reconnaître un ustensile adapté pour une plaque à induction ?

Assurez-vous donc que vos ustensiles possèdent un fond ferro-magnétique en fonte acier émaillé ou en acier inoxydable susceptible de créer la chaleur et de cuire les aliments au contact de la plaque par induction. Pour avoir la certitude que vous disposez d’un ustensile adapté, appliquez-lui de l’aimant par le fond. Si l’aimant s’accroche sur le fond de votre ustensile, elle convient parfaitement pour une cuisson avec une plaque par induction. Si vous la posez sur la plaque à induction, il va rapidement se chauffer. Et dans ce cas, vous n’avez plus intérêt à toucher ladite plaque au risque de vous brûler.

Nos conseils pour choisir ses volets roulants motorisés

volets roulants motorisés

Désirez-vous changer les volets de votre habitation ou de votre bureau pour en choisir de plus récents qui vous faciliteront la vie et vous procureront un meilleur confort ? Si oui, optez pour des volets roulants motorisés. Savez-vous ce que c’est ? Savez-vous comment procéder pour bien choisir un volet roulant motorisé ? Sinon, lisez cet article qui met à votre disposition quelques conseils qui vous permettront de faire un choix optimal de volet roulant motorisé.

choisir ses volets roulants

 

Qu’est-ce qu’un volet roulant motorisé ?

Le volet roulant motorisé est un dispositif constitué de lames organisées et articulées, que l’on installe pour sécuriser et protéger les fenêtres et portes d’une habitation ou d’un bureau. Le volet roulant motorisé s’enroule autour d’une caisse horizontale qui fonctionne grâce à un moteur électrique. Son ouverture et sa fermeture sont facilitées par un système mécanisé (ouvertures et fermetures programmées, centralisées ou commandées à distance par un interrupteur ou une télécommande).

Il existe de nombreuses raisons qui peuvent pousser à opter pour un volet roulant motorisé. Généralement, toute personne qui opte pour un volet roulant motorisé dans son habitation est une personne qui est en quête :

  • de sécurité ;
  • d’esthétique ;
  • de confort d’utilisation et de vie ;
  • d’isolation phonique et d’isolation thermique ;
  • de pérennité ;
  • d’économie d’énergie ;
  • de sérénité ;
  • d’harmonie.

Les lames d’un volet roulant motorisé sont généralement assez isolantes et hermétiques au point de préserver le confort dans le local et de garantir efficacement une économie d’énergie considérable.

volets roulants

Quelques paramètres phares à considérer pour choisir un volet roulant motorisé

Le choix de volets roulants motorisés n’est pas une simple affaire lorsque l’on manque d’ingéniosité et d’un certain nombre d’acquis en la matière. Il est donc crucial de se référer à des professionnels de volets roulants motorisés afin d’optimiser son choix. Ces professionnels tiennent compte de certains critères pour choisir un volet roulant motorisé pour leurs clients, notamment les caractéristiques du moteur, les paramètres de centralisation du volet, l’aspect esthétique, les caractéristiques des lames, la résistance du volet roulant motorisé (durée de vie), etc.

Les caractéristiques du moteur à prendre en compte pour choisir un volet roulant motorisé

Pour choisir votre volet roulant motorisé, il est impératif de porter une grande attention au moteur, étant donné que c’est le système qui se charge d’automatiser l’ouverture et la fermeture du volet roulant. Que votre volet roulant soit en PVC ou en aluminium, le moteur doit pouvoir être suffisamment puissant (pour exercer efficacement sa tâche) et assez compatible aux axes du volet roulant.

Pour faciliter l’installation de votre volet roulant motorisé (surtout lors de l’insertion du moteur dans le tube), il est donc crucial de vérifier, avant de choisir, si la motorisation est assez puissante et si son diamètre est bien inférieur aux diamètres des axes du volet roulant.

Autres critères de choix

Les lames sont les éléments du volet roulant motorisé qui préservent le confort grâce à leurs fonctions. Il est essentiel de tenir compte de la capacité d’isolation acoustique et thermique que ces lames peuvent fournir.

La centralisation est aussi un paramètre important à considérer lors du choix de vos volets motorisés. C’est par la centralisation de l’ouverture de vos volets roulants motorisés que vous pourrez ouvrir chaque volet en un seul et même système. Tenir compte de ce critère avant de choisir vos volets roulants motorisés vous facilitera la vie.

Étant donné que les volets roulants apportent une certaine esthétique à une habitation, il est nécessaire de tenir compte de l’aspect esthétique des volets roulants motorisés avant d’en choisir. Si vous voulez donc harmoniser l’aspect visuel de votre maison, il est conseillé de choisir des volets roulants motorisés qui s’adaptent à vos besoins, à votre confort, à vos goûts et préférences.

Si vous voulez opter pour des volets roulants motorisés résistants et optimiser leur durée de vie, il est recommandé de porter votre choix sur des volets testés au-delà des 7 000 cycles.

Portez également votre attention sur certains critères supplémentaires comme le réglage des fins de course, le niveau sonore, la détection gel, l’arrêt sur obstacle, la vitesse de rotation, etc.